Żory (Pologne) dévoile son Musée du Feu

Le musée du feu, qui surplombe la route principale menant de la ville de Żory, dans le sud de la Pologne, à la frontière, a été créé dans le but principal de promouvoir la ville. Cette petite structure à la périphérie de la ville sert de point de repère, indiquant l’entrée de Żory. Le Musée du Feu est un bâtiment très inhabituel qui ressemble à une flamme dansant sur le sol.

Assez convenablement, car le nom de Żory dérive d’un mot pour le feu ou les flammes. Lorsque la ville a été fondée au 12ème siècle, une étendue boisée a été défrichée par le feu pour faire place à la nouvelle colonie. Les origines de la ville sont rappelées chaque été avec le Festival du Feu, et l’emblème de la ville est une petite flamme.

Le bâtiment comprend trois murs déchiquetés et juxtaposés. Les formes de ces murs et les panneaux de cuivre qui les recouvrent créent l’impression de flammes dansantes. Les espaces entre les murs sont entièrement vitrés et forment l’accès au musée. Les murs eux-mêmes sont en béton, recouverts de panneaux de cuivre à l’extérieur et laissés apparents à l’intérieur. Les sols sont en pierre noire, le même matériau utilisé pour le tablier extérieur environnant. Les architectes Barbara et Oskar Grabczewski ont lacéré, découpé et plié la silhouette du bâtiment dans le but d’imiter le comportement du feu.

La surface en cuivre est de couleur ardente et polie à un éclat élevé de sorte qu’elle scintille et clignote au soleil.

Puisqu’il est exposé aux éléments, le cuivre serait normalement vulnérable aux effets de l’oxydation, ce qui détruirait l’effet « feu ». Pour contourner ce problème, le fabricant des panneaux de cuivre a imaginé une méthode pour empêcher l’oxydation. Les panneaux sont recouverts d’un vernis spécial similaire à celui utilisé sur les carrosseries des voitures. Ce vernis transparent forme un film protecteur sur le cuivre brillant, empêchant la formation d’une patine et garantissant l’effet « flamme » pendant de nombreuses années.

Le bâtiment accueille des expositions multimédias sur les aspects scientifiques des phénomènes naturels.

Source : Plataformaarquitectura, Coopperconcept.org
Photo: Plataformaarquitectura